Angleterre.org.uk

     La presse en Angleterre

Angleterre.org.uk - Découvrir l'Angleterre 
Tourisme Guide Londres Grammaire anglaise Civilisation britannique
logo
Civilisation britannique
 
28 juin 2016
ACTUEL Après le référendum

La Grande Bretagne a voté: mais le Brexit peut encore être évité  si tous y mettent la volonté. L'Europe en sortirait gagnante.
►  APPEL:   Ne poussons pas la Grande Bretagne au Brexit  alors qu'elle hésite. Ce serait un second acte de folie - cette fois-ci par LUnion européenne

Médias - La presse écrite en Angleterre

Caractéristiques de la presse en Angleterre

La presse anglaise est caractérisée par deux aspects qui la distinguent particulièrement; d'une part l'importance d'une presse nationale, de l'autre part la très grande influence de cette presse dans la vie de la nation.

   La presse fait partie des grandes institutions de la Grande Bretagne, et plus particulièrmenet de l'Angleterre; c'était au 17° siècle que les premiers journaux quotidiens ou hebdomadaire ont vu le jour dans plusieurs pays européens, dont la Grande Bretagne. Au début, les premiers journaux étaient des feuilles publiant des informations officielles; ainsi l'Oxford Gazette a vu le jour en 1665; renommé London Gazette en 1666, le journal existe encore aujourd'hui, un Journal officiel de l'Angleterre, largement inconnu des Anglais.
   Parmi les grands titres de la presse anglaise d'aujourd'hui, c'est le Times qui est le plus ancien. Ce journal, fondé en 1785, est toujours considéré comme un des journaux de référence pour la Grande Bretagne.  D'autres grand titres de la presse nationale ont été fondées au cours du 19° siècle, le Guardian (ex-Manchester Guardian) en 1821, le Daily Telegraph en 1855, le Daily Mail en 1896, le Daily Express en 1900.

Les principaux quotidiens anglais

Note sur le mot "tabloid" : Le mot "tabloid" a aujourd'hui deux connotations. Historiquement, c'est le format des quotidiens de la presse populaire; pour cette raison, le mot "tabloid" est devenu synonyme de la "presse populaire". Mais plus récemment, depuis que certains titres de la presse dite "de qualité" se sont mis au format tabloid, ou à des formats presque identiques, le mot est également utilisé à nouveau pour désigner un format de journal.

Titre,
fondé
Ventes (jan 2014  arron­dies) Genre et position­nement Proprié­taire Equi­valent domin­ical
La presse dite "de qualité" 
The Times
1785
384 000 Journal de référence, fleuron de la presse anglaise. Tendance conser­vatrice   Opposé au Brexit News Inter­national (Murdoch) Sunday Times
The Daily Tele­graph
1855
544 000 Le grand quotidien de tendance conser­vatrice tradition­naliste. Favorable au Brexit  Les frères Barclay The Sunday Tele­graph
The Guar­dian
1821
207 000 Journal de référence de tendance libérale / centre gauche.   Opposé au Brexit Scott Trust (Guardian Media Group) The Observer
The Inde­pendent
1986
67 000 Grand quotidien du centre.
A arrêté sa version papier en 2016. N'existe plus que sur internet.   Opposé au Brexit
Alexandre Lebedev Inde­pendent on Sunday
The  I
2010
290 000 Le seul quotidien de qualité de style "tabloid"   Opposé au Brexit
The Finan­cial Times
1888
234 000 Quotidien financier et d'infor­mations - devenu journal de référence international - Opposé au Brexit Pearson
Les "tabloïds"
The Daily Express
1900
500 000 Quotidien milieu- de -gamme, de tendance conser­vatrice et tradition­naliste. En 2015 soutient UKIP. En 2016 très favorable au Brexit Richard Desmond Sunday Express
The Daily Mail
1896
1,78 m Quotidien populiste milieu- de- gamme, de tendance conservatrice. Favorable au Brexit Lord Rothe­rmere - Daily Mail Trust Mail on Sunday
The Daily Star
1978
489 000 Journal populiste et très  conservatrice. En 2016 très favorable au Brexit Richard Desmond
The Mirror
1903
992 000 Quotidien populaire de tendance gauche / centre- gauche. Opposé au Brexit Trinity Mirror group Sunday Mirror
The Sun
1964
2,2 m Grand quotidien populaire de tendance populiste et conservatrice. En 2016 très favorable au Brexit News Inter­national (Mur­doch) Sun  on Sunday (was News of the World)
Chiffres de diffusion: source ABC (Audit Bureau of Circulations) .

Depuis 2011-2012 - Crise de la presse en Angleterre

Depuis 2011 la presse britannique subit une des plus grandes crises de son histoire. Même si les chiffres des quotidiens nationaux britinnaques restent largement supérieurs aux quotidiens nationaux français, le tirage des journaux nationaux a fortement baissé, face à une grande crise de confiance et au développement de l'Internet et des autres moyens de diffusion de l'information.
   En 2014, il n'y a que 2 titres de la presse nationale britannique dont les ventes augmentent: il s'agit du journal " I ", et du Guardian. Lancé en 2010, le tabloid de qualité " I " a désormais (2014) une circulation de près de 300 000 exemplaires: son format de 56 pages aux articles concis et aux synthèses est dans l'air du temps. Le Guardian remonte par rapport à 2013, mais reste en cessous des années 2012 et précédentes. Tous les autres quotidiens britanniques perdent des lecteurs.
  En 2014-2015, selon le Guardian, la perte moyenne de distribution sur un an, de mars 2014 à mars 2015, est de 7,6% pour la presse britannique, le Sun, le Guardian et le Daily Telegraph perdant chacun plus de 8% de leurs ventes.
  Le 26 mars 2016, l'Independent a tiré sa dernière édition sur papier. Désormais ce journal n'est plus disponible que sur Internet.

   La crise de la presse écrite due à la montée des nouveaux médias est doublée en Grande Bretagne d'une crise de confiance qui est le résultat de la scandale des écoutes téléphoniques: celle-ci a contribué à la fermeture du plus grand journal national (en termes de ventes), le journal dominical populaire et populiste News of the World.
   Des journalistes de ce journal, ainsi que certains de ces dirigeants, ont été accusés d'avoir hacké les téléphones et emails de nombreuses personnalités et membres du public, dans leur course à de grandes histoires excluvises et sensationnelles. La scandale a éclaboussé tout l'empire de presse de Rupert Murdoch, et notamment le journal quotidien The Sun, dont l'ex rédactrice Rebekah Brooks, amie du premier ministre David Cameron, a été inculpée de tentatives d'interception de communications. Pour couper court à la scandale, Murdoch a tout simplement fermé le News of the World, en licenciant une bonne partie du personnel.
   La scandale a pourtant touché toute la presse écrite tabloïde,  en mettant en lumière de nombreuses pratiques de recherche d'informations contraires à la déontologie professionnelle, comprenant en plus des écoutes téléphoniques des pots de vins et paiements au noir à des élus, à des policiers et à des fonctionnaires.  

Le Leveson Inquiry - Enquête Leveson

Tout a été dévoilé par des enquêtes judiciaires, et par l'enquête publique indépendante, the Leveson Inquiry, commandée par David Cameron. Cette enquête a eu tous les pouvoirs pour questionner toute personne potentiellement concernée par les pratiques douteuses de la presse au cours des dernières décennies. Le Juge Leveson a notamment appelé en témoins les trois derniers premiers ministres britanniques, Rupert Murdoch et son fils James, les rédacteurs et ex-rédacteurs des grands journaux, ainsi que des hauts-fonctionnaires, des policiers, des personnalités ainsi que des hommes et femmes politiques qui se sont plaint des pratiques de la presse. Parmi les moments les plus remarqués de l'enquête furent les témoignages de Tony Blair, qui a admis qui les grands groupes de presse, et notamment le groupe Murdoch, avaient réussi a exercer un influence excessive et anti-démocratique sur l'executif et sur les gouvernements – ce dont de nombreux Britanniques se plaignaient déjà, mais en vain, depuis de longues années.

Importance de la presse anglaise

 Même si l'importance de la presse anglaise a fléchi ces dernières années face à la montée des nouvelles formes de diffusion de l'information, et à la multiplication des chaînes d'informations à la télévision, les grands quotidiens britanniques continuent d'exercer un rôle considérable dans la formation de l'opinion publique en Grande Bretagne.
   Pendant les années Thatcher, la circulation quotidienne du Sun frôlait et de temps en temps dépassait même les quatre millions d'exemplaire - soit environ 50% de plus qu'en 2012. Quant au Daily Mirror, son grand rival sur le créneau du lectorat populaire, à son apogée au milieu des années 1960, il dépassait les cinq millions d'exemplaires vendus chaque jour. En l'an 2000, le Daily Telegraph et le Daily Express avaient encore une distribution de plus d'un million d'exemplaires. Avec de telles chiffres, le pouvoir d'influence des grands quotidiens et journaux du dimanche était énorme.
   En 1992, le Sun s'est vanté - dans sa une - d'avoir empêché une victoire du parti Travailliste aux élections législatives; cinq ans plus tard, le même journal a appelé à voter Travailliste, et a facilité (mais certainement pas rendu possible) la victoire de Tony Blair. Le retournement de veste du journal plutôt conservateur était surement lié à sa ligne populiste, et à sa volonté de conserver une influence sur le gouvernement britannique à un moment où Blair était au comble de sa popularité - pari gagné si on se fie aux paroles de Tony Blair devant l'Enquête Leveson.
   S'il y a un sujet où la presse, depuis plus de 30 ans, a eu une influence considérable sur l'opinion publique britannique, et ainsi sur la politique du pays, c'est à l'égard de l'Union européenne. La presse conservatrice britannique est largement entre les mains de propriétaires ou groupes eurosceptiques, qui au fil des années ont fait de l'Europe un bouc émissaire pour tous les problèmes; peu surprenant, donc, devant cette mauvaise presse constante, que les Britanniques sont peu enthousiastes de l'Union européenne. Depuis 2011, la crise de l'Euro a permis à une bonne partie de la presse populiste de justifier ses positions en pointant du doigt les gaspillages de Bruxelles, l'incompétence économique de certains pays, et le bon sens des Britanniques qui avaient choisi de rester en dehors de la zone Euro. En revanche, les succès et des réussites de la construction européenne ont été souvent passés sous silence.


A suivre
 




.
.





La presse quotidienne jouit d'un rôle priviligé en Grande Bretagne, notamment à cause de l'importance de la presse nationale .






Copyright  : Website et texte © Angleterre.org.uk 2009-2017 sauf indication contraire.




Sites amis:
France - avec About-France.com
Espagne - avec About-Spain.net



Contact: contact [at] angleterre.org.uk


Comme la plupart des sites, ce site utilise des cookies; pour les accepter et supprimer ce message cliquez sur   sinon cliquez pour plus de déails