Angleterre.org.uk

Londres: le grand carnaval !!

Angleterre.org.uk - Le guide - site d'informations sur l' Angleterre et sur le Royaume Uni 
Notting hill carnival
Carnaval de Notting Hill 2016:

Dimanche 28 et lundi 29 août
- de 9h à 20h30.

Lieu: Notting Hill,
dans le quartier de Kensington and Chelsea, à Londres. Métros recommandés: Queensway, Bayswater, Royal Oak, Kensal Green ou Paddington.

Certaines stations de métro dans la zone du carnaval seront fermées pendant les festivités, ou à sortie seulement.

Informations pratiques

Carnaval Notting Hill



Copyright   : Website et texte © Angleterre.org.uk 2009-2013 sauf indication contraire.
Photo haut de page par Floridi
Photo ci-dessus par Sberla.
Licence creative commons

Pour contacter ce site, envoyer un email à contact [arobase] angleterre.org.uk

Le Carnaval de Notting Hill - le plus grand d'Europe

 
Date et lieu: Derniers dimanche et lundi d'août, à Londres

Lire ce texte en anglais ►: The Notting Hill Carnival

Carnaval de Notting Hill    Lorsqu'en 1964 les membres d'un steel band de l'Ile de la Trinité ont été invités à participer à un festival de rue à Londres, dans le quartier de Notting Hill, aucun n'a pensé qu'ils allaient donner naissance au plus grand carnaval de rue d'Europe.
    A la fin des années 1950 à Londres, il y avait eu des tensions entre groupes ethniques, et les Antillais venus de Jamaïque et d'autres îles pour chercher du travail dans la capitale anglaise avaient du mal à s'intégrer à la vie de la ville. Pour essayer de briser la glace, il fut proposé d'organiser un carnaval de rue; les organisateurs de l'époque étaient persuadés que les sons et le spectacle d'un steel band antillais inciteraient tous les habitants du quartier à sortir de chez eux, et passer un après-midi convivial ensemble.
    Le premier festival fut un succès retentissant; aussitôt que les Antillais de Notting Hill entendaient la musique, ils sont sortis dans la rue pour danser et s'amuser comme aux Antilles;  et attirés par la musique et par l'ambiance, d'autres sont venus les rejoindre. Bref, la première expérience fut si concluante, que les organisateurs ont décidés de répéter l'événement l'année d'après.
      Depuis ce temps-là le Carnaval de Notting Hill est devenu un grand festival multi-culturel des arts, attirant quelques deux millions de visiteurs; non seulement est-il devenu le point culminant de l'année pour la communauté afro-carraïbéenne de Londres, mais il attire des centaines de milliers de personnes d'autres parties de la Grande Bretagne, et de nombreux visiteurs venus d'autres pays. Il est désormais le second carnaval au monde, après celui de Rio.
    Au fil des années, le carnaval s'est développé et élargi, pour réfléter la nature très cosmopolite et multi-éthnique du Londres d'aujourd'hui. Lors de carnavals récents, on a pu voir des groupes arfghans, kurdes, bangladais, bulgares, russes et d'autres pays encore, ainsi que de groupes venus d'autres parties des Iles Britanniques. Le défilé classique, avec ses costumes exotiques et ses steel bands est complété aujourd'hui par une cinquantaine de scènes fixes, où des musiciens jouent différents types de musique antillais, mais aussi du jazz, du soul et d'autres variétés populaires.
    Compte tenu du grand nombre de personnes présentes dans les rues de Notting Hill pour les deux jours du festival, qui a lieu traditionnellement les derniers dimanche et lundi du mois d'août, quelques moments de tension et quelques echaufourrés mineures avec les forces de l'ordre sont inévitables; mais rares sont les problèmes sérieux. La très grande majorité des personnes présentes sont là pour passer un bon moment, et  fêter la fin de la période des vacances avec un peu d'exotisme et de couleur. Ils ne sont pas là pour chercher la bagarre.

DE LA TRINITÉ à LONDRES

A l'époque de l'esclavage, on interdisait aux Noirs de la Trinité de jouer des instruments de musique ou de porter des costumes de fête, sauf au moment du carnaval européen qui avait lieu six semaines avant Pâques. Il fut aussi interdit aux esclaves de sortir dans la rue après le coucher du soleil, sauf s'ils accompagnaient leur maître.
    Lors de l'abolition de l'esclavage dans les colonies britanniques en 1833, les esclaves ont célébré l'événement dans la rue, en chantant et en dansant; et pour fêter cette nouvelle liberté,  ils se sont habillés dans tous les costumes les plus extravagants et les plus colorés, et se sont fardés le visage en blanc, pour démontrer qu'ils était désormais maîtres comme les autres.
    Au cours des années suivantes, et au fur et à mesure que l'esclavage disparaissait d'autres pays du nouveau monde, les carnavals sont devenus de grands moments de célébration pour les anciens esclaves de toute la région. De la Nouvelle Orléans à Rio, les anciens esclaves et leurs descendants se sont évertués pour produire les costumes les plus exotiques et les plus innovants, pour animer leur carnaval. Même sur l'ile de la Trinité, au 19° siècle, des visiteurs pouvaient s'étonner de la qualité et de la complexité des costumes produits pour les carnavals, et cela malgré les moyens très limités des participants.
    Aujourd'hui, la situation a bien évolué; et même si de nombreux costumes sont fabriqués à partir de chutes de tissus, d'autres sont soigneusement fabriqués à partir d'étoffes achetées spécialement pour l'occasion. Mais que les costumes soit fabriqués à partir de chutes ou de tissus achetés exprès, le résultat reste spectaculaire; un éclatement flamboyant de couleurs et d'originalité qui s'est désormais inscrit comme le festival de rue le plus important de Grande Bretagne, et parmi les plus importants au monde.

Notting Hill est un quartier résidentiel dans l'ouest de Londres, près de Kensington et de Bayswater.

Publicité



   
Comme la plupart des sites, ce site utilise des cookies; pour les accepter et supprimer ce message cliquez sur   sinon cliquez pour plus de déails