Angleterre.org.uk

Le programme de la coalition Conservateurs–Lib-Dems 

Angleterre.org.uk - Le guide - tourisme, voyage, institutions, et langue anglaise 

Septembre 2012
Le Gouvernement de coalition en Grande Bretagne est presqu'à mi-mandat.
Ceux qui prédisaient un éclatement rapide ont eu tort. Des  tensions subsistent au sein de la coalition, les Lib-Dems ont perdu beaucoup de crédibilité, mais le gouvernement persiste et signe, et les deux leaders continuent d'afficher une solidarité apparante.


Décembre 2014
Elections législatives 2015 - enjeux et prévisions



Ouverture du parlement britannique
David Cameron

Chambre des Communes
Débat à la Chambre des Communes




Sites amis:
France - avec About-France.com
Espagne - avec About-Spain.net
Gites in France avec Gitelink.com


Copyright  : Website et texte © Angleterre.org.uk 2009-2012 sauf indication contraire.
Photo haut de page by Diliff -  licence Creative commons.


Contact: contact [at] angleterre.org.uk


L'art de faire des compromis


Rigueur, réductions des dépenses, augmentation de l'âge de la retraite – le programme de la  coalition entre Conservateurs et Liberal-Democrats 


Précis du programme du gouvernement de coalition, annoncé en mai 2010, avec un court état des lieux à mi-mandat
Mai 2010
Lune de miel et mesures d'austérité - et ça passe.

Dans les pays latins, les syndicats seraient descendus dans la rue, on aurait annoncé des arrêts de travail, des manifestations, des grèves. Mais en Angleterre rien de tout cela - du moins pour l'instant. A force d'entendre des analyses concordantes sur l'état précaire des économies britannique et mondiale, les Britanniques ont compris que des mesures d'austérité sont et seront  inévitables. Le nouveau gouvernement de coalition, mené par David Cameron et Nick Clegg, a commencé à trancher; tout le monde devra mettre la main à la poche; et on sait qu'avec un gouvernement Travailliste, la pilule eût été un peu différente, mais aussi amère.

Pour l'instant, la lune de miel continue. Un congrès du parti Libéral-Démocrate a approuvé à une vaste majorité la décision de ses leaders d'entrer en coalition avec les Conservateurs
Si grogne il y a, elle vient plutôt de l'aile droite du parti Conservateur.

Les premières mesures annoncées ou appliquées

1. Libertés individuelles: Abandon du projet d'introduction de cartes d'identité en Grande Bretagne. Ni les Conservateurs, ni les Lib-Dems étaient favorable à cette proposition Travailliste. Donc les Britanniques n'auront pas de carte d'identité, et le fichier national des citoyens n'existera pas. Une "Loi sur la Liberté" réduira les contraintes imposées sur les citoyens. Argument: le système coûte trop cher, et serait une atteinte aux libertés individuelles.

2. Charges sociales: Abandon du projet des Travaillistes de faire passer les charges patronales sur les salaires de 12,8% à 14,3%. Argument; trop taxer l'emploi crée du chômage et réduit la compétitivité nationale.
(2012: malgré la récession, le chômage est en baisse).

3. Enseignement  Eclatement de l'Education Nationale; toutes les écoles pourront opter pour un statut d'auto-gestion et travailler désormais de manière autonome. Argument: réduire le coût de la bureaucratie, et permettre aux enseignants de gérer leurs écoles en fonction de leurs besoins et des besoins de leur communauté, en vue d'une amélioration de la qualité de l'enseignement et des résultats. Ainsi l'école publique (et gratuite) anglaise ressemblera plus à l'école "privée" sous contrat du système français, sans l'aspect confessionnel.
Voir système scolaire

4. Le système électoral. Promesse d'un référendum sur un changement du système électoral - projet cher aux Lib-Dems mais contesté par de nombreux Conservateurs. Argument: donner une meilleure représentation aux partis minoritaires.
(M-à-j 2012: le référendum a eu lieu, et les Anglais ont voté le maintien du status quo).

5. Fiscalité. Rendre le système fiscal britannique plus équitable. Réduire l'impôt sur le revenu sur les bas salaires, augmenter légèrement l'impot sur les hauts salaires. Le projet Conservateur d'une forte augmentation du seuil d'imposition des héritages (mesure favorable seulement au gros patrimoines) a été abandonné. Les côtisations sociales payées par les employés augmenteront, pour mieux financer le prestations sociales.
(Fait).

6. Dépenses publiques: une forte baisse des dépenses de l'état sera annoncée. Une Loi de finances sera proposée au parlement  avant  l'été. Les principaux services - santé, éducation - devront être épargnés. Une augmentation de la TVA  n'est pas exclue.
(Fait: la TVA est passée à 20%),

7. Départ à la retraite. Augmenter l'âge légal de la retraite, probablement à 66 ans, pour permettre la survie des systèmes de retraite.
(M-à-j 2012: fait; et d'autres réformes, notamment celle des retraites des médecins, sont en cours)

8. Gouvernance. Le gouvernement de coalition poursuivra la modernisation de la Chambre des Lords, pour en faire une chambre entièrement ou largement composée d'élus.
(Ce projet, demandé par les Lib-Dems, est encore d'actualité, mais le public ne s'y intéresse pas, et le gouvernement a d'autres mesures plus pressantes)

9. Immigration: Le nombre de ressortissants de pays autres que ceux de l'Union européenne  autorisées à immigrer en Grande Bretagne sera réduit. Argument: l'Angleterre, qui est désormais le pays le plus densement peuplé d'Europe (395 habitants au Km²) , n'a plus de place, ni les moyens,  pour accueillir tous ceux qui veulent y venir.

10. Système bancaire:  des actions seront menées pour mieux encadrer les banques, et taxer les bonus.
(Des mesures ont été prises, d'autres sont en cours)


Voir: Partis politiques en Grande Bretagne


Publicité




.

 
 
  
Comme la plupart des sites, ce site utilise des cookies; pour les accepter et supprimer ce message cliquez sur   sinon cliquez pour plus de déails