Angleterre.org.uk

 Les partis politiques en Angleterre

Angleterre.org.uk - guide de l' Angleterre

Tourisme Guide Londres Grammaire anglaise Civilisation britannique
logo
Civilisation

Les partis politiques de l'Angleterre et du Royaume Uni


Matières :  Partis de gauche Partis de droite
Historique Le centre Partis regionaux

Actuel....
Brexit: état des lieux  Novembre 2016 . Où en est la Grande Bretagne avec son projet de quitter l'Union européenne ?
 Actualités:  Après le référendum: on peut éviter le Brexit
►  APPEL:   Ne poussons pas la Grande Bretagne au Brexit  alors qu'elle hésite. Ce serait un second acte de folie.

Le 13 juillet : nouvelle première ministre en Grande Bretagne.

Après le vote des Britanniques en faveur du Brexit, David Cameron a démissionné..
Moins de trois semaines plus tard, son successeur l'a remplacé à la tête du gouvernement britannique.
   Ancienne Ministre de l'Intérieur - un des quatre grands postes du gouvernement - depuis 2010, May est considérée comme une valeur sûre avec une bonne expérience au gouvernement. Pendant la campagne du Brexit, May a fait campagne pour rester au sein de l'Union européenne... ce qui laisse penser que sur la question du Brexit, de nouvelles grandes surprises sont possibles.

L'Angleterre a le plus vieux parlement au monde ; le parlement anglais a siégé pour la première fois au palais de Westminster en l'an 1265; mais il a fallu plus de quatre siècles avant que le concept de "partis politiques" ne donne à la vie parlementaire anglaise une nouvelle structure.
    Avant la naissance des partis politiques au dix-septième siècle, les parlements anglais étaient composés de nobles et de notables qui formaient des alliances et des majorités en fonction de facteurs ponctuels ou de loyautés diverses. C'est à la suite de la guerre civile anglaise, et des sursauts parlementaires pendant les années républicaines du Commonwealth et du Protectorat  (1649-1660), que les premiers partis politiques anglais ont vu le jour. Au cours des années 1678-1681, la crise constitutionnelle de l'Exclusion Crisis, le parlement anglais s'est divisé majoritairement en deux "partis", nommés les Whigs et les Tories. Leurs descendants sont les deux partis qui ont constitué le gouvernement de coalition de David Cameron de 2010 à 2015.
     Jusqu'au début du 20° siècle, seuls ou en coalition avec d'autres groupes, ces deux partis politiques ont formé les gouvernements britanniques à tour de rôle, en fonction des résultats des élections parlementaires.
     Au départ, les Whigs étaient le parti de l'aristocratie libérale et réformatrice. Par opposition aux Tories, le Parti Whig a attiré les personnes plus favorable aux réformes constitutionnelles, et en 1832 a piloté la plus importante modernisation du parlement britannique, la Reform Act, qui a rééquilibré les circonscriptions parlementaires, et très largement élargi la base électorale vers les classes moyennes. A partir des années 1830, le Parti Whig a évolué pour former l'élément le plus important d'un rassemblement de Whigs et de Radicaux qui prend le nom "Liberal Party". Ce parti centriste continue jusqu'en 1988, lorsqu'il fusionne avec le nouveau mais plus petit Social Democratic Party, pour former les Liberal Democrats de nos jours.
     Le mot Tory désignait au début les partisans du pouvoir royal fort; ils étaient traditionnalistes et monarchistes, surtout au moment de la Restauration de la monarchie en 1660. Par la suite le parti Tory a été relativement sur les marges de la vie politique anglaise jusqu'à la fin du 18° siècle, quand la montée du réformisme et du radicalisme en Europe, illustrée notamment par la Révolution française, a donné un nouvel élan aux défenseurs du status quo et du conservatisme. Les Tories sont redevenu une force majeure dans la politique britannique à partir des années 1780 – tout en s'affichant désormais comme un parti moderne, favorable au maintien des bonnes traditions mais aussi aux nouvelles opportunités créées par l'ère industrielle et impériale. Au 19° siècle - comme de nos jours - le parti est tiraillé entre son aile traditionnaliste et son aile réformatrice. Benjamin Disraeli, premier misistre conservateur de 1874 à 1880, fut un des grands réformateurs du siècle.
     Après la première guerre mondiale, un nouveau parti entre en force au parlement britannique. Les premiers députés Travaillistes - de l'Independent Labour Party - avaient été élus en 1900. Le Parti Travailliste forme un gouvernement minoritaire en 1924, mais celui-ci ne dure pas. Puis il forme un gouvernement majoritaire en 1929. La montée du parti Travailliste se fait au dépens du parti centriste, et les Travaillistes remplacent les Libéraux comme principale alternative aux Conservateurs.
     En 2010, aucun parti ne disposant d'une majorité absolue à la suite des élections législatives, les Conservateurs et les Libéraux-Démocrates ont formé un gouvernement de coalition. (voir Elections législatives de 2010). Depuis leur victoire aux élections législatives de 2015, ce sont les Conservateurs qui gouvernent seuls.

Stabilité du paysage politique
Comme cette synthèse historique le montre, le paysage politique anglais et britannique en général est caractérisé par une remarquable stabilité. Le système électoral à un tour et à majorité relative (first past the post system), qui n'a pas changé depuis plus de quatre siècles, est favorable aux grands partis et aux gouvernements stables: il défavorise la fragmentation de partis autour de chefs de clan ou de leaders populistes, et favorise l'émergence de positions consensuelles. Par référendum en 2011, les Britanniques ont réaffirmé leur attachement au système électoral historique.
    Les trois grands partis d'aujourd'hui sont plus que centenaires, et laissent peu de champ de manoeuvre pour de nouveaux partis. La montée en pussance du parti travailliste au début du 20° siècle fut le résultat de grands bouleversements de la société. Depuis, aucun nouveau parti n'a réussi à s'imposer en Angleterre; les nouveaux partis que se créent restent marginaux en termes de représentation, ou fusionnent avec les grands. La situation est différente dans les autres parties du Royaume Uni, ou les partis nationalistes ont pu s'établir depuis 30 ans, pour devenir même en Ecosse le parti majoritaire.

Paysage politique de nos jours

Les partis britanniques (hors partis régionalistes / nationalstes) ayant des élus au parlement de Westminster ou au parlement européen, ou aux local authorities.

Partis de droite

Parti Conservateur - the Conservative Party
C'est le parti de droite britannique,  couvrant toute la gamme entre conservateurs traditionnalistes et royalistes, néo-libéraux, et conservateurs sociaux. Depuis quarante ans, le parti est profondément divisé sur des questions de souveraineté et de rôle de la Grande Bretagne dans l'Union européenne. Une majorité des membres du parti est favorable à une révision des termes d'adhésion de la Grande Bretagne à l'Union européenne, voir à la tenue d'un référendum sur un éventuel retrait. Mais d'autres Conservateurs, notamment les industriels et chefs d'entreprise, sont assez Europhiles. Le leader actuel et Premier Ministre David Cameron, a souvent fort à faire pour concilier les tendances opposées au sein de son parti.
   Le Parti Conservateur est composé d'Associations Conservatrices locales qui jouent un rôle prépondérant dans la sélection des candidats aux élections et la désignation du leader. L'importance de cette structure locale reflète la très vieille tradition de la représentation territoriale dans la politique britannique, tradition qui remonte au Moyen Age et au système de gouvernance mis en place par Guillaume le Conquérant. Toutefois, les Associations locales se font souvent imposer des candidats par "Central Office", pour permettre à de futurs stars pressentis de faire leur entrée au parlement, comme ce fut le cas pour Margaret Thatcher.

UKIP - The UK Independence Party
Parti souverainiste, qui prone un retrait de la Grande Bretagne de l'Union européenne. Un seul député au parlement de Westminster .

Le BNP - British National Party
Parti d'extrème droite, nationaliste et xenophobe. Pas d'élus au parlement.

Partis du centre

Le parti Libéral-Démocrate  - the Liberal Democrats, ou LibDems
Parti du centre, formé en 1988 par la fusion du Parti Libéral et du Parti Social Démocrate (SPD), ce dernier étant formé de dissidents du parti Travailliste. En anglais le mot Liberal désigne le libéralisme social, plutôt que le néolibéralisme économique; les Lib Dems sont ainsi un mélange de conservateurs de gauche et de socio-libéraux. Le parti est le plus Europhile des grands partis britanniques. Il a partagé  le pouvoir avec le parti Conservateur dans le cadre de la coalition de 2010 à 2015.

Les Verts - The Green Party
Parti de centre gauche, plutôt un parti des classes moyennes qui, en Grande Bretagne, sont assez sensibilisées aux enjeux environnementaux. Une députée au parlement

Partis de gauche

Le Parti Travailliste - The Labour Party
Le Labour, c'est quasiment toute la gauche démocratique anglaise, du centre gauche libéral  (ex-New Labour) au "vieux" gauche collectiviste. Le parti est soutenu et subventionné par les syndicats britanniques, mais n'est pas du tout contrôlé, ni grandement influencé, par ceux-ci.  Très affaibli à la suite de la récession des années 1970, le parti a été largement réformé par la suite par Tony Blair, qui en a fait un parti moderne et socio-démocrate.
     Le Parti Travailliste est formé de Partis locaux (Constituency Labour Parties), de la plupart des syndicats britanniques, et d'autres associations. Ces structures envoient des délégués aux conférences du parti, en fonction du nombre de leur membres.  Les Conférences du parti désignent la politique générale du parti, mais leurs décisions ne peuvent pas engager le parti parlementaire.
  Jusqu'en 2010, les leaders du parti Travaillistes ont élé élus par trois collèges, les membres individuels, les parlementaires, et les syndicats adhérants, le résultat de chaque collège représentant un tiers du résultat final. Ainsi le dernier leader, Ed Miliband, a été élu grâce au poids des voix syndicales, tout en n'étant le favori ni des parlementaires travaillistes, ni des membres individuels. Après son élection, et pour rassurer non seulement le pays mais aussi un grand nombre de ses électeurs, Miliband s'est efforcé de souligner son indépendance total par rapport aux syndicats. Il a aussi changé le mode d'élection du chef du parti, en remplaçant le vote bloqué de chaque syndicat par le vote individuel de chaque syndiqué affilié au parti.
   En septembre 2015, les membres du parti et autres votants ont élu comme leader Jeremy Corbyn, le plus à gauche des quatre candidats, et même le plus à gauche de l'histoire du parti Travailliste. Pour ses supporters, ce virage à gauche représente une renaissance du vrai parti Travailliste, dont les valeurs auraient été "diluées" par le courant social-démocrate centriste du parti; mais pour nombreux autres, cela rique de rendre le parti Travailliste inélisible pour au moins dix ans. Dans les heures qui ont suivi l'élection de Corbyn, quatre membres de l'ancien shadow cabinet (le "conseil des ministres" de l'Opposition parlementaire) ont démissionné.
  

Principaux partis régionaux
L'Angleterre ne compte pas de partis régionaux sérieux ; en revanche, les partis régionaux ou nationalistes sont désormais très importants dans le paysage politique des autres pays qui forment le Royaume Uni.

SNP - Scottish Nationalist party
Actuellement le plus important parti politique d'Ecosse, et au pouvoir au parlement Ecossais. Parti de centre gauche nationaliste.
Plaid Cymru - parti nationaliste gallois
Important parti gallois, qui a pu contrôler l'Assemblée du Pays de Galles, mais qui fait désormais jeu égal avec le Parti Travailliste, très bien implanté dans cette partie du Royaume Uni.
Democratic Unionist Party *
DUP, Parti protestant conservateur, majoritaire en Irlande du Nord, et très favorable au maintien de l'Irlande du Nord au sein du Royaume Uni.
Sinn Fein *
Parti indépendantiste majoritaire parmi les Catholiques en Irlande du Nord.
SDLP
Parti socio-démocrate et libéral d'Irlande du Nord, centriste, qui essaie de réunir en son sein Protestants et Catholiques.

* L'assemblée d'Irlande du nord est actuellement entre les mains d'une coalition entre DUP et Sinn Fein, autrefois ennemis acharnés l'un de l'autre.
This information in English. See Political parties of the United Kingdom





Le paysage politique de l'Angleterre est marqué par une grande stabilité des partis principaux. Conservateurs et Travaillistes se partagent le pouvoir depuis près d'un siècle, les Libéraux occupant le terrain entre ces deux grandes formations.

Theresa May
Theresa May, qui a remplacé David Cameron à la tête du gouvernement Britannique. Thatcher bis? Probablement pas; plutôt une Merckel à l'anglaise.
   Comme Angela Merckel, May est fille de pasteur, et rigoureuse dans son travail. Déjà bien connue et assez respectée à Bruxelles, elle sera écoutée pendant les épineuses discussions pour trouver une sortie de la crise du Brexit.

Chambre des Communes
Débat à la Chambre des Communes avec Ed Miliband, chef de l'Opposition

Sites amis (en anglais):


Copyright  : Website et texte © Angleterre.org.uk 2009-2015   sauf indication contraire.
Photo haut de page by Diliff -  licence Creative commons.
David Cameron : photo Home Office
Débat à la chambre des Communes;  copyright UK Parliament, reproduites avec l'autorisation du parlement britannique



Comme la plupart des sites, ce site utilise des cookies; pour les accepter et supprimer ce message cliquez sur   sinon cliquez pour plus de déails